CBD

Y a-t-il un âge minimum pour consommer du CBD ?

Les effets du CBD sur l’Homme sont tout à fait impressionnants. Cela explique d’ailleurs le fait que les produits à base de cette substance connaissent beaucoup de succès dans le domaine de la santé. Beaucoup veulent profiter de ses bienfaits. Mais à quel âge peut-on réellement consommer du cannabidiol ?

Cela peut vous intéresser : Les 5 produits les plus innovants à base de cannabidiol

A quel âge peut-on se procurer du CBD ?

Le CBD ou encore cannabidiol a été légalisé dans plusieurs pays, dont la France, et ce après plusieurs années de recherches et d’attente. En effet, contrairement à la molécule appelée THC, le CBD n’est pas un psychotrope et n’a aucun effet psychoactif sur le système. Cependant, bien qu’il ne soit pas catégorisé comme étant de la marijuana légalisée présent dans le cannabis, il faut quand même avoir atteint la majorité avant de pouvoir s’en procurer. Il faut se renseigner pour connaître l’âge légal dans chaque pays puisque cet âge minimum diffère d’un Etat à l’autre. Par exemple, en France l’âge légal est fixé à 18 ans. Aux Etats-Unis, c’est 21 ans. Ceci étant, en Virginie, si un mineur présente une prescription médicale prouvant que la consommation du CBD est purement thérapeutique et vient de son médecin, il peut en acheter en toute légalité.

A lire aussi : Tout savoir sur la marque 100% française CBDouce

Les bienfaits du CBD chez les adolescents

Bien que la vente du CBD soit interdite aux mineurs, sa consommation peut être très efficace pour répondre à quelques problèmes que les adolescents (ou certains enfants) rencontrent. Connu pour ses propriétés relaxant et calmant et n’ayant jusqu’ici pas d’effet nocif sur la santé, le CBD pourrait considérablement aider à traiter quelques troubles que les enfants et adolescents rencontrent comme l’angoisse, l’anxiété, les troubles de sommeil, la déconcentration, l’hyperstimulation, des problèmes comme la maladie de Parkinson ou des crises d’épilepsie. Cependant, il ne faut pas oublier qu’aucune étude n’a encore permis de conclure si la consommation du CBD peut nuire ou non au développement cérébral et psychique d’un mineur. Par ailleurs, avant de prendre une quelconque décision, il est fortement conseillé de demander un avis médical.